Havana Cultura Mix: The Soundclash! 
Série de disques avec Gilles Peterson

En 2009, il y a eu « Gilles Peterson Presents Havana Cultura » suivi d'un album de remix. « The Search Continues » et « Mala in Cuba » ont respectivement suivi en 2011 et 2012. Maintenant, nous avons « Havana Cultura Mix: The Soundclash », une compilation de collaborations entre des chanteurs / musiciens cubains et des artistes non signés du monde entier. 

Tous ces projets ont cherché à produire des échanges entre Cuba - avec son illustre scène musicale encore traditionnelle - et des styles électroniques florissants à l'extérieur d'une nation au sein de laquelle les rythmes (salsa, rumba, cha cha cha) existent comme l'âme de ses habitants, mais où il y a un accès limité à la musique nouvelle et où la technologie de studio est rarement abordable. 

Par ailleurs, les échanges culturels sont l'essence même de la musique électronique. Les rythmes cubains (en particulier afro-cubains) remontent au cœur de la dance music - de la disco à la Chicago house et au-delà - et la pollinisation croisée est ce qui continue de la faire avancer. Pourquoi ne pas apporter la musique électronique à une nation qui, en quelque sorte, a aidé à sa naissance?

C'est tout l'objectif de « Havana Cultura Mix: The Soundclash ». Après avoir passé au crible des centaines de participants à un concours de remix, dix artistes de neuf pays - Royaume-Uni, Allemagne, Hongrie, Pays-Bas, Afrique du Sud, Russie, Suisse, Chili et Cuba - ont été sélectionnés par Gilles et son partenaire de production de Brownswood, Simbad, pour se rendre à La Havane afin de travailler en studio avec des chanteurs, rappeurs, percussionnistes, cuivres et acteurs clés triés sur le volet en vue de mettre un album sur pied. 

Cela a permis de produire 12 titres qui non seulement attirent l'attention sur des artistes électroniques émergents, mais aussi mettent en valeur un talent intact dans un endroit plein de vie comme Cuba ; une fenêtre rare dans ce pays enchanteur avec une économie lente, caractérisé par le rhum, les cigares et les voitures d'époque.

Du côté électronique, on trouve la touche funky du Royaume-Uni de Rukaiya Russell et l'âme du jeu de jambes de Raumskaya, de Russie ; la sensibilité afro-cubaine raffinée de Chillum Trio (Hongrie) et les riddims turbulents de Seu Seppie d'Afrique du Sud ainsi que de la house, du trip-hop, du trap, du minimal tech funk, du distorted dubstep et plus encore, de noi5er (Chili), Teipah (Chili), Kerkstra (Pays-Bas), DJ MonoKey (Allemagne), Merlin Cornu (Suisse) et Kike Wolf (Cuba). 

La qualité de star remarquable de Daymé Arocena et du rap féroce de Barbaro et d'El B brille à travers Cuba. Ailleurs se trouvent les superbes harmonies de diva de Sexto Sentido et les cordes vocales masculines souples de Los Niches, tandis qu'on peut entendre un éventail d'instrumentistes cubains ambidextres, de collectifs prestigieux tels qu'Interactivo, renverser les rythmes et diffuser des mélodies partout dans chaque disque.

En combinant ces deux mondes - le son préservé de Cuba et le domaine novateur de la musique électronique - Gilles et Havana Cultura n'ont pas seulement déformé les formes traditionnelles pour créer quelque chose de nouveau, mais ils donnent aussi à l'évolution musicale un petit coup de pouce dans son processus.