La musique est mon destin

Havana Club 3
24 Apr. 2017
Havana Cultura présente Daymé Arocena, une jeune chanteuse cubaine. Sa voix et sa personnalité contagieuse gagnent les cœurs de tous ceux qui l'entendent.

Âgée d’à peine 24 ans, Daymé Arocena a déjà sorti deux albums et tourné à Londres, Paris, au Canada et aux États-Unis, envoûtant le public grâce à sa gamme vocale étonnante et une polyvalence qui lui permet de passer facilement des standards du jazz à la timba, du chant spirituel à la soul. Mais cette jeune femme de La Havane garde les pieds sur terre. La musique est tout simplement ce qu'elle a toujours fait. Toute petite déjà, elle se saisissait d’une bouteille de déodorant comme s’il s’agissait d’un microphone. « J'ai commencé à chanter parce que je suis née », dit-elle avec un énorme sourire. « Quand je chante, c'est comme si je n'étais plus là. La musique est une présence qui me fait à la fois reculer et avancer. »

Élevée dans une famille musicale, elle s’est abreuvée de nombreuses influences : les sons de la rue cubaine, les standards de jazz du big band avec lequel elle a joué, la formation classique au conservatoire et sa foi profonde en la santeria, la religion cubaine qui puise ses racines en Afrique. C'est comme si sa personne et sa voix refermaient tout Cuba, se saisissant d’influences venues de partout pour en faire quelque chose de nouveau, enivrant, original et authentique. « Ma musique est honnête, profonde, cubaine, folklorique, classique, jazz… C’est juste de la musique… Ma musique ! », dit-elle en riant.

L'enregistrement des sessions Havana Cultura fut, dit-elle, « l'une des meilleures expériences de ma vie » car cela lui a donné l’opportunité travailler et de partager des expériences avec d'autres musiciens. Elle a créé un voyage qui va de Madre, une chanson spirituelle, mystérieuse, une prière de 7 minutes à son saint qui s’envole et chuchote, implore et célèbre, jusqu’à Don’t Unplug My Body, où la soul la plus pure rencontre le rythme du scat et la rumba. Asseyez-vous bien confortablement et laissez-vous transporter par la douceur et la puissance de cette femme en blanc qui se rend là où le destin l’emmène.

Havana Club présente Daymé