Melvis Santa
Actrice et chanteuse

Melvis Santa Estéveza a obtenu le genre de succès qui ferait pâlir d'envie bien des musiciens cubains En 1997, quand elle avait 14 ans, elle a monté les R&B quartet Sexto Sentido avec trois amies du même âge. Arlety Valdés, Eliene Castillo, Yudelkis Lafuente et Melvis chantaient ensemble depuis l'école primaire. Sexto Sentido a enregistré trois albums, dont le dernier, The Way (2011) a été nominé au prix Cubadisco. Le groupe était soutenu, entre autres, par le pianiste Chucho Valdés. Elles ont tellement travaillé leur image d'âmes sœur sexy que vous auriez dit qu'elles étaient la réponse cubaine à l'Enfant du Destin. Melvis a quitté Sexto Sentido en 2012 pour se perfectionner comme chanteuse de soul et chanter en solo. La question est, qu'est-ce qui a amené Melvis Santa à penser qu'il était temps d'embrasser une autre carrière - comme actrice ?

"Un jour, j'ai simplement pensé "Je vais arrêter de faire ce que je fais et je vais prendre un autre chemin" a répondu Melvis. Ce jour-là, c'était en 2010 et le chemin n'a pas mené directement à la carrière d'actrice. D'abord, ça l'a amenée à changer de direction d'un point de vue musical. Elle a commencé à travailler avec Interactivo, le supergroupe fusion évoluant constamment. Melvis s'est retrouvée à rapper et à chanter (et à tenir le rôle majeur marquant du clip) pour "Que no pare el pare,", une des chansons exceptionnelles du deuxième album d'Interactivo Cubanos por el mundo.

Melvis a accompagné Interactivo dans leur tournée couronnée de succès aux États-Unis en 2011 mais là encore, elle a senti que sa carrière arrivait à un carrefour. Elle explique : "Quand tu t'es toujours dirigé vers une direction, n'as jamais poussé tes limites et n'as jamais imaginé aucune autre direction et que tu penses que le monde tourne autour d'une seule chose, alors le plus petit changement peut te déstabiliser. J'ai vécu un moment comme ça en 2010, car j'avais passé 12 ans avec mon groupe [Sexto Sentido] et je pensais que je resterai avec eux toute ma vie. Et donc, le moment est venu où j'ai pensé "Bon, et maintenant ?" Interactivo m'a donné la force et l'énergie de tout recommencer à zéro". 

C'est ainsi qu'elle a commencé à jouer. Elle a été choisie par Serena Corvaglia, une réalisatrice italienne à la carrière prometteuse, pour jouer dans un court-métrage. Puis, plus tard en 2010, le réalisateur espagnol chevronné, Julio Medem, l'a choisie pour être la partenaire de l'acteur allemand Daniel Bruhl dans "La tentation de Cécilia", l'un des sept chapitres du long métrage 7 jours à la Havane. Melvis joue le rôle du personnage dont elle porte le prénom du titre et chante aussi deux chansons de la bande originale 7 Jours.
Le jour de son interview avec Havana Cultura lui rappelle étrangement son expérience d'actrice dans 7 Days. L'interview a lieu dans le hall du Habana Riviera, l'hôtel cubain emblématique dans lequel la première scène de "La tentation de Cécilia" a lieu, là où le personnage de Melvis et Leonardo Bruhl s'avouent leur amour pour la première fois. "Il a fallu que l'on rejoue plusieurs fois la scène du baiser", dit Melvis en riant. "Je n'étais pas gênée bien qu'en fait, je ne connaisse pas [Daniel Bruhl]. Ça m'a aidé à réaliser que je pouvais parfaitement me sentir à l'aise en actrice de film."

Elle n'a pas pris la transition de sa carrière à la légère cependant. Elle n'a pas attendu d'apparaître dans 7 Days ou ses succès musicaux pop précédents pour décrocher plus de rôles. Elle a donc commencé à étudier la comédie au prestigieux Instituto Superior de Arte de La Havane. En même temps, dit-elle, elle se sentait plus libre de continuer à travailler sa musique sans se poser la question de savoir si elle en était capable. Elle a monté un groupe du nom de Santa Habana, qui débuta fin 2011 au théâtre de Bellas Artes de La Havane. L'année suivante, le premier album éponyme du groupe était nominé pour un prix Cubadisco.  

"C'est un superbe moment dans ma carrière" explique Melvis. "C'est comme fermer une porte en or derrière moi et ouvrir une autre porte en or au même moment".