Los 4
Groupe de reggaeton

À l'origine du groupe Los Cuatros, nous trouvons Eddy-K, l'un des pionniers majeurs du genre Cubaton. La décision fatidique de diviser le groupe en deux entités distinctes en 2008 a été nécessaire lorsque la moitié du groupe (Eduardo Mora et DJ Tony) a choisi de ne pas revenir à Cuba après leur dernière tournée américaine. Décidant de poursuivre leur carrière musicale ensemble, les deux membres restants, Damian et Jorgito, ont formé un nouveau projet : Los Cuatros.
Peu de temps après, un nouveau chanteur, El Principe, les a rejoints, et ils ont commencé à travailler sur une série de nouvelles chansons. Sentant le besoin d'élargir leur gamme, ils ont ajouté au mélange le jeune pianiste Frank Palacios.
Bien que ce soit un choix inhabituel dans la scène Regueton, cette décision a aidé à construire le son unique du groupe.
« Au début, Jorgito n'était pas vraiment friand de l'idée d'avoir un piano dans le groupe », rappelle Frank, « mais Damian et moi, nous l'avons convaincu ! Les gens étaient habitués à voir le Regueton comme une musique produite par un DJ, donc nous lui avons donné un timbre riche », ajoute-t-il. 
Avec cette formule inattendue, le groupe a rapidement acquis une réputation grandissante parmi les jeunes de l'île. Des succès tels que Igualito, Señorita Intellectual ou Motorola sont devenus des classiques immédiats. En 2009, le groupe a même réussi à mettre en place une tournée très réussie en Europe.

Le groupe produit un effort supplémentaire quand il s'agit de ses paroles, où la langue traditionnelle de l'île et son argot, bien sûr, reflètent le contexte culturel unique de son peuple. Musicalement, le groupe essaie d'agir de la même manière : « Nous essayons de conserver l'essence même de la musique cubaine, perdue depuis les années quatre-vingt-dix, quand la musique n'était pas si compliquée », explique Frank.

Après de nombreuses collaborations avec les meilleurs artistes Cubaton, comme El Micha, Bamboleo, Charanga Habanera et Yulien Oviedo, entre autres, Los Cuatros, souvent appelés « Los Salvajes » par leurs fans, sont récemment revenus avec un nouveau succès solo, Dicen Por Ahi.

"At first, Jorgito wasn't really fond of the idea of having a piano in the band", Frank recalls, "but Damian and I, we convinced him! People were used to seeing the Regueton as a music produced by a DJ, so we gave it a richer timbre", he adds. With this unexpected formula, the band quickly gained a growing following amongst the youth of the island. Hits such as Igualito, Señorita Intelectual or Motorola became instant classics. In 2009, the band was even able to set up a very successful tour across Europe.

The band gives an extra-effort when it comes to its lyrics, where the traditional language of the Island and its slang, of course, reflect the unique cultural background of its people. Musically, the band tries to act in the same way: "We're trying to save the simple essence of the Cuban music, lost since the nineties, when music wasn't so complicated", Frank explains.

After numerous collaborations with Cubaton's best artists, like El Micha, Bamboleo, Charanga Habanera, and Yulien Oviedo, among others, Los Cuatros, often called "Los Salvajes" by their fans, recently returned with a new solo hit, Dicen Por Ahi.