Kola Loka 
Groupe de reggaeton

En 2004, l'Europe et les États-Unis ont découvert un tout nouveau genre de musique : le Regueton. Né à Panama au début des années 90, ce mélange original de hip-hop, Dancehall et musique latine est devenu une tendance mondiale très en vogue avec l'apparition d'artistes tels que Tego Calderon, N.O.R.E ou encore Daddy Yankee et son célèbre morceau « Gasolina ».

À Cuba, bien évidemment, le Regueton était un genre déjà bien connu depuis plusieurs années, et les jeunes musiciens de l'île avaient déjà inventé leur propre version de ce genre musical : le Cubaton. Puisant leur inspiration des éléments de base du Regueton, principalement son rythme, mais aussi son côté enjoué et d'ambiance de fête, ils y ont ajouté toute l'opulence mélodieuse caractéristique de la musique cubaine.

Ayant été exposés au Dancehall, Ragga et Regueton pendant des années sur les ondes de la radio jamaïcaine, les musiciens de la côte sud de Cuba sont à l'origine du Cubaton. Parmi eux figure le groupe Kola Loka. Fondé à Santiago de Cuba en 2001 par deux frères, Yacer et Yamel Robinson, et leur ami Angel Torres, à ses débuts, le groupe se retrouvait pour passer le temps en jouant de la musique. « Nous nous sommes rencontrés dans le cadre de notre service militaire, et jouer est devenu notre distraction », explique Yacer. Grâce à leur premier tube, « El Calentico », le groupe a vite gagné en popularité. « Au début, beaucoup de gens pensaient que nous étions originaires de Porto Rico ou de Panama », se souviennent-ils.
 
En utilisant des rythmes plus lents et plus doux que les autres artistes de Cubaton, Kola Loka se distingue en tant que groupe par mi les plus créatifs de ce genre musical. « Nous expérimentons, nous explorons différents genres », explique Angel, ajoutant que Kola Loka est le premier et plus grand « groupe de fusion » incluant de nombreuses influences musicales, y compris Merengue, Son, Guaracha ou encore Cumbia.

En 2009, ils se sont établis à La Havane et ont connu un succès international grâce à leurs plus grands tubes « No Me Da Mi Gana Americana » et « La Estafa del Babalo ». Inclus sur plusieurs compilations distribuées dans le monde entier, le groupe est aujourd'hui considéré comme l'un des ambassadeurs du mouvement Cubaton. Kola Loka a dépassé les frontières de son île natale et tourné en Europe et aux États-Unis en plus de collaborer avec de nombreux artistes célèbres de la scène Regueton, tels que El Micha ou encore Marvin Freddy.