Esteban Insausti
Réalisateur

Esteban Insausti a débuté sa carrière professionnelle en tant que scénariste pour la télévision cubaine à 19 ans. Aujourd'hui âgé de 40 ans - remarquablement jeune, à Cuba - il fait déjà partie des plus importants réalisateurs indépendants du pays. Les films, court-métrages et documentaires d'Insausti ont été récompensés au Festival des Films du Monde de Montréal, au New Latin American Film Festival et au Youth Film Showcase de La Havane, et ont également fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes.

Né à La Havane en 1971, Insausti a étudié le jazz avant de se réorienter dans l'audiovisuel et d'obtenir son diplôme de réalisateur à l'Instituto Superior de Artes (ISA) de Cuba. Il a également étudié à l'école cinématographique internationale de Cuba, l'EICTV. « Les gens n'ont pas idée de ce qu'est faire un film aujourd'hui à Cuba », dit-il. « Si vous voulez faire un film, il faut travailler au-delà des croyances. À Cuba, tu ne peux pas vivre de tes films, il faut vivre pour tes films. Dans d'autres régions du monde, c'est une industrie très rentable, mais à Cuba… vous savez où en est le pays actuellement. Il est en transformation, une transformation des valeurs et de l'économie. Les gens apprennent - en particulier les jeunes réalisateurs - ils apprennent à se vendre.  Nous allons clairement vers un nouveau type de cinéma cubain ».
 
Le premier long métrage d'Insausti, Larga Distancia (« Longue distance », 2011), est une histoire très lisse mais très solitaire sur l'émigration et les pertes. L'histoire débute lorsqu'Ana, qui ne vit plus à Cuba, décide d'y retourner 15 ans plus tard pour rendre visite à l'un de ses meilleurs amis. Cependant, lorsqu'elle arrive, elle se rend compte qu'il est parti sans le lui dire. « Larga Distancia était un très vieux projet : j'ai écrit le script lorsque j'étais encore étudiant à l'ISA. Ce fut une expérience géographique. Un jour, j'organisais mon anniversaire, mais mon carnet d'adresses ne contenait quasiment aucune personne que je voulais inviter. Tout le monde était parti, je crois qu'il me restait deux amis. C'est comme ça que l'histoire a commencé ».

Pour Larga Distancia, Insausti a écrit le script, a réalisé le film, s'est occupé de la postproduction lui-même, et a également travaillé sur la distribution, avec l'Institut Cubain des Arts et de l'Industrie du Cinéma, l'ICAIC. « Ca aussi c'est une nouvelle expérience », souligne-t-il. « Le modèle producteur-réalisateur va devoir se développer à Cuba, parce nous n'avons pas d'autres options actuellement ».