El Chacal 
Reggaeton artist

Né en 1986 dans la ville de La Havane, Ramon Lavado Martinez, alias El Chacal, est un produit unique de la scène musicale cubaine des années 1990, la décennie où il a grandi. À un âge précoce, El Chacal a commencé à s'impliquer dans la scène hip-hop florissante de l'île, et il est rapidement devenu l'un de ses jeunes talents les plus prolifiques. Ses compétences multiples et son intensité incroyable lui ont rapidement apporté une solide base de fans.

En 2003, il a arrêté ses études pour se concentrer sur sa carrière professionnelle en formant son propre groupe, Los Chivos, avec son compatriote rappeur cubain Señor Rodriguez. Après trois ans de tournées, le célèbre musicien Cubaton Baby Lores a demandé à Martinez de remplacer son ami Insurrecto dans le groupe Clan 537.

Avec le groupe, Martinez est devenu instantanément l'un des acteurs majeurs du mouvement Cubaton, avec des chansons populaires comme Ella Se Va De Control et Chica Modelo qui ont contribué à leur succès. Regardant constamment vers l'avenir, El Chacal a utilisé sa place pour se familiariser avec l'industrie musicale.

« C'est là que j'ai appris tout ce dont j'avais besoin pour lancer ma propre carrière », se souvient-il. Ses nombreuses collaborations fructueuses avec certains des plus grands artistes de la scène, comme Eddy K et Yulien Oviedo, lui ont donné la confiance nécessaire pour se diversifier en tant qu'artiste solo en 2009. Cette même année, Hitow Entertainment a signé avec lui, où il a rapidement sorti son premier album solo Reporte. Son deuxième album, El Clave, a suivi en 2011. 

Avec des chansons acclamées par les critiques telles que Masi, La Corrupcion et No Te Vayas, l'album a cimenté la réputation de Martinez comme étant l'un des artistes les plus renommés du mouvement Cubaton. Martinez refuse consciemment de laisser ce succès international lui monter à la tête.

Profondément attaché à son quartier d'enfance, il fait en sorte de rester aussi près qu'il le peut de ses racines. Ce lien très fort pour son lieu de naissance est surtout décelé dans sa chanson La Habana. « Ici, les gens m'aiment, me respectent. J'ai grandi ici, donc les gens me voient toujours comme un gamin, pas comme El Chacal, et c'est ce que je trouve de si bon à ce sujet : je peux être moi-même », explique t-il.