Candyman 
Artiste de reggaeton

En dépit de son jeune âge, il n'a que 35 ans, Ruben Cuesta Palomo, alias CandyMan, est un véritable pionnier. Né à Santiago de Cuba, «le balcon des Caraïbes», il a été exposé aux sons de la radio jamaïcaine dès son plus jeune âge, et était donc parmi les premiers à Cuba à combiner Dancehall et Ragga dans sa musique, créant ainsi le Cubaton original, la version cubaine du Regueton, au début des années 90.

Aujourd'hui considéré comme l'un des leaders de ce mouvement, il a acquis une renommée mondiale grâce à ses nombreux tubes: «La Cosita», «Ponte La Moda» ou encore «Bayu Baye». Sa collaboration à long terme avec le label de Cubaton basé en Suède, Topaz Records, a permis à sa musique d'atteindre les rives européennes et américaines, ce, grâce à ses nombreuses apparences sur des compilations distribuées dans le monde entier.

Fan de kung-fu et athlète émérite, Ruben considère le hip-hop et Regueton comme «une guerre», et se voit comme «un guerrier». Mais il décrit également sa musique comme étant «fondamentalement mélodieuse» et enjouée. 
Selon ses propres mots:«les latinas aiment secouer leurs hanches, alors je leur donne tout simplement de quoi le faire».

Cependant, bien qu'il souhaite conserver l'aspect joyeux de sa musique, Ruben n'a pas pour autant l'intention d'en oublier les réalités sociales qui ont toujours fait partie de sa vie. Issu d'un quartier modeste, il reste profondément attaché à ses racines et considère encore faire partie du «monde marginal, de ses arts, de ses particularités, de sa culture qui ont donné naissance à la Rumba et à la Trova».

Ruben s'est constitué une véritable équipe de soutien incluant KIKI PRO de Manicomio Records, en charge de la production et des arrangements musicaux, ainsi que DJ Frank et le choriste et compositeur Yoanis Star pour les représentations en direct. Il considère la scène comme son domaine d'expression et ses spectacles sont très appréciés.